Jeunesse, Projets

Présentation de l'étude Menighetti

Après la décision prise du Conseil Départemental d'ouvrir un nouveau collège sur la ville, la question de l'implantation d'un nouveau groupe scolaire élémentaire peut paraître légitime pour de nombreux parents.

Publié le

Les collégiens sont nombreux  à Saint-Fargeau-Ponthierry ! A l'étude depuis quelques temps,  le projet d'un nouveau collège dans le secteur est lancé.  Le Département de Seine-et-Marne a rendu sa décision ce mois-ci : le futur collège sera implanté à Saint-Fargeau-Ponthierry, rue Emile Filé.

La municipalité doit-elle faire de même avec la création d'un nouveau groupe scolaire élémentaire ? 

Une étude sur le sujet a été menée par un cabinet d'expertises indépendant, Menighetti afin de répondre au plus juste à cette interrogation, dont vous trouverez ci-dessous le rapport, édité le 18 juin 2019.

Etude prospective et de programmation pour la réalisation d'un nouveau Groupe Scolaire sur la Commune de Saint-Fargeau-Ponthierry

Présentation de l'étude Menighetti

L’étude Menighetti est une étude réalisée par un cabinet d’experts indépendants sur l’évolution de la population dans notre ville et l’impact de cette croissance sur les effectifs scolaires.

Ces thématiques, démographie et équipements scolaires, sont étroitement liées. Il était important d’apporter un regard d’experts, neutre et objectif, sur le sujet.

  • Entre 2010 et 2015, la croissance démographique de la ville a été très forte, elle s’élevait annuellement à 2.6%, soit une croissance très supérieure à celle remarquée dans la Communauté d’agglomération de Melun Val-de-Seine (0.74%).  En seize ans, de 1 999 à 2015, la population de la ville est passée de 11 224 à 14 172, soit près de 3 000 nouveaux habitants (+ 26%)

  • Entre 2010 et 2013, le nombre de naissances dans notre ville est passé de 143 à 193, soit une augmentation de 35%. De plus, entre 2010 et 2015, plus de 350 familles avec des enfants sont venus s’installer sur notre commune. Enfin, durant la même période, 109 élèves de maternelle et 223 élèves d’école élémentaire ont intégré les effectifs dans notre ville. Aujourd’hui ces élèves entrent progressivement dans les classes de collège, l’obtention d’un deuxième établissement secondaire dans notre ville était une nécessité à envisager depuis ces années-là.

  • Depuis 2016, les effectifs sont en baisse, 50 élèves de moins au total. Au total, les écoles maternelles et élémentaires bénéficient aujourd’hui de 16 classes disponibles pour développer des activités de motricité, des dédoublements de classes ou offrir à leurs élèves des lieux adaptés pour des activités spécifiques.

Conclusion

La croissance démographique a été très forte entre 1 999 et 2015. La croissance démographique est depuis 2016 ralentie, le sureffectif dans les écoles maternelles élémentaires a été absorbé et les établissements scolaires bénéficient maintenant de locaux parfaitement adaptés. Le nouveau collège permettra également de répondre aux importants flux démographiques qu’a connus la commune entre 1 999 et 2015.